Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2016

Bad news from the stars…...

Les livres numériques se sont moins bien vendus aux États-Unis en 2015 qu’en 2014, si l’on se réfère au dernier rapport publié par l’Association of American Publishers (AAP). Les ventes ont ainsi baissé de 11 % sur l’année, selon l’association.

Une baisse que l’AAP explique par le manque de gros best-sellers, comme Harry Potter ou Hunger Games. La hausse du prix des livres numériques serait également en cause. Le secteur du livre numérique pour enfants est le plus touché avec une diminution des ventes de 44,5 %. Les ventes ebooks pour adultes baissent, quant à elles, de 4,5 %

Cependant, l’association, qui regroupe les éditeurs historiques, ne prend pas en compte les ventes liées à l’auto-édition, un marché difficilement calculable - aucune donnée fiable n’étant disponible.

Selon la société Vearsa, les chiffres de l’AAP ne seraient ainsi pas représentatifs du marché dans son ensemble. Ils signifieraient plutôt la baisse de la part de marché des éditeurs de l’AAP dans les ventes numériques.

Les ventes papier progressent

Après une baisse en 2013, les ventes de livres papier n’ont cessé de progresser aux États-Unis, selon Nielsen BookScan. En 2015, environ 571 millions de livres imprimés ont ainsi été vendus dans le pays, contre 559 millions en 2014.

Selon les éditeurs, cette hausse s’expliquerait en partie par le succès des livres de coloriage et des livres publiés par les YouTubers.

En France, le Télégramme a rappelé dans un récent article que les ventes papier ont progressé cette année de 2,3 % et que le livre numérique ne représente que 6 % du marché du livre.

 

Les commentaires sont fermés.